Activités du Spéléo-Club de Chablis

Quelques activités, parmi tant d'autres, du Spéléo-Club de Chablis.
Pour être informé en temps réel de la publication de nouveaux articles, utilisez notre fil RSS !

Rivière souterraine d'En Versenne

Article publié par B. BOUCHARD le samedi 02 juillet 2022.

miniatureZoom

Lors de la réunion du GEB qui s'est tenu le week-end du …. A Montrond-le-Château, nous avions échangé avec Denis et ce dernier nous avait invité à venir visiter la rivière souterraine d'En Versenne.
Comme nous devions nous rendre dans le Doubs cette semaine, nous en avons profité pour répondre à cette invitation. Nous retrouvons donc Denis et Marie-Odile sur le parking en bord de route vers 9h45. Après quelques échanges et préparatifs, nous partons en direction de la doline dans laquelle un puits de 19 m a été creusé par les spéléo pour accéder aux galeries souterraines de ce beau réseau.
En bas nous retrions tout notre attirail qui ne nous servira plus, et descendons un premier talus vers la rivière. Nous descendons la rivière où se succède de belles galeries, des parties actives, d'autres fossiles, et quelques zones concrétionnées. Une partie de parcours est équipé de divers matériels de mesures posée par une université afin d'étudier plus en détail ce réseau karstique.
Après un court rétrécissement, nous arrivons dans une zone plus vaste où nous nous arrêtons pour grignoter un peu. Nous n'irons pas plus loin.
Le retour se fait tranquillement. Comme à l'aller, Marie-Odile réaménage quelques marches dans les talus de glaise, là où cela parait nécessaire. Près de l'entrée, nous allons voir le méandre qui forme l'amont du réseau. Ici comme dans l'aval, le parcours devient plus aquatique et nous n'irons pas plus loin.
Retour en surface après 4h30 de balade souterraine.
Merci à Denis et Marie-Odile de nous avoir accompagner.

haut de page

Stage découverte spéléo plongée

Article publié par G. CLEMENT le mardi 28 juin 2022.

miniatureZoom

Nous voici samedi 10h,rdv est donné par Philippe Brunet moniteur plongée à la FFS.
But du stage me faire découvrir le monde de la plongée souterraine.
Nous sommes donc 3 stagiaires (eux venus pour une initiation pure) et 3 moniteurs dont 1 moniteur stagiaire.
Nous commençons par la préparation du matériel qui nous pousse jusqu'à midi. Après un bon casse-croûte nous entamons les premières plongées, explications du matériel, consignes de sécurité etc. le porche d'entrée est magnifique l'eau un peu froide mais tout ce passe bien quelques difficultés d'équilibre dans l'eau de font sentir mais le plus gros soucis fût l'équilibrage de la pression des oreilles qui me force à arrêter ma dernière plongée de la journée... Après un repas avec les autres stagiaires, le retour est prévu même heure même endroit le lendemain.
Dimanche: c'est décidé, aujourd'hui je règle ce problème de tympans...allez c'est parti pour une autre plongée qui nous prendra a peut près 2:30 en comptant les pauses briefs.
Je redécouvre cette cavité plus aisément que la veille et je résouds enfin se problème de pression, mission réussi cela sonne la fin de la journée. Après un rapide briefing on remballe le matériel et on rentre au bercail. Sur les conseils de mes cadres, il ne me reste plus qu'à poursuivre en club de plongée pour apprendre les bases de la plongée et d'autres formations pour rejoindre l'entourage des plongeurs spéléo.

haut de page

Dévoluy

Article publié par B. BOUCHARD le vendredi 01 juillet 2022.

miniatureZoom

Arrivée dans le Dévoluy, à Lachaup, le samedi soir après fait quelques courses à La Mure. Le gîte est spacieux, confortable, mais un peu trop envahi par les mouches à notre goût !
Le dimanche, nous partons faire la via ferrata des Etroits. Joli parcours dans des gorges.
Lundi, nous attaquons la montée au Pic de Bure en partant de la cabane de l'Avalanche. 1300 m de dénivelé.
Mardi, nous faisons la via ferrata du barrage et pique-niquons tranquillement au bord du lac.
Mercredi, nous attaquons le sentier des bans, en rive gauche du torrent et revenons en rive droite par un sentier escarpé où nous prenons pluies et orages.
Jeudi, nous montons au col des Aiguilles et le vent souffle un peu fort.
Vendredi, nous faisons la via ferrata des gorges d'Agnielle en matinée (parcours facile) puis une petite rando vers la cabane de Rama en après-midi.
C'est déjà le moment du retour.
L'objectif des 3 sommets du Dévoluy n'est pas atteint. L'excuse d'avoir un peu mal aux pattes après l'ascension du pic de Bure s'éclipse à peine devant le risque orageux durant toute al seconde partie de la semaine.
La semaine a été super sympa. Merci à Thierry pour l'organisation.

haut de page

Exercice Spéléo-Secours

Article publié par B. BOUCHARD le lundi 13 juin 2022.

miniatureZoom

L'exercice préfectoral spéléo-secours de ce samedi a débuté vers 7h10, lorsque Geoffrey donne l'alerte en appelant le centre de traitement de l'alerte au SDIS. Entre temps, Pascal et Gaëtan ont déjà quitté Auxerre vers 6h45 pour rejoindre Beaudemont : Gaëtan joue le rôle de la victime et Geoffrey l'accompagnera sous terre.
Vers 7h20, les équipes sont en préalerte, et l'alerte officielle sera déclenchée à 8h10. Tout le monde se rend sur place.
Le secrétariat est installé, le matériel déployé, et les équipes communications et civières sont formées. Les pompiers du GRIMP prépare l'atelier de remontée de la civière dans le puits (67 m) avec un treuil à moteur thermique.
L'exercice se déroule dans de bonnes conditions, comme prévu, et la victime ressort vers 13h00.
Entre temps, Madame la Directrice de Cabinet du Préfet nous a rejoint, puis ce sera le tour de Mme la maire de Villeneuse-sur-Yonne. Chacun présentera l'organisation, les ateliers, et fera part de ses premières impressions.
Vient ensuite un débriefing à chaud puis un casse-croûte offert par la préfecture.
Thierry vient nous dire un petit bonjour.
Il est temps de ranger.
Tous les spéléos se retrouvent au bord de l'Yonne pour le nettoyage du matériel.
Alain, Bruno et Fredy vont au local pour faire un inventaire du matériel rapatrié et ranger. Il est 21h00.
D'ici quelques semaines, la préfecture organisera un retour à froid de cet exercice.

haut de page

Grande vire des Fauvettes

Article publié par L. OFFREDO le vendredi 01 juillet 2022.

miniatureZoom

Reprise de la Grande Vire des Fauvettes pour notre plus grand plaisir et avec des passages bien orageux qui ont ponctué la journée de amedi.
Laurent est resté camper sur place et à fait les parcours le dimanche tandis que Loïc et Fred étaient sur place le samedi uniquement parcours A pour Loïc et la moitié du parcours B pour Fred (interrompu par l'orage).

Merci à Franck
Loïc

---


Sur la route, de loin, on voit cet énorme nuage parcouru d'éclairs au dessus de Bures... et c'est de là que sous une pluie battante je rejoins le viaduc abrité d'une large feuille me servant de parapluie.
La tente Barnum est un bon refuge, quoiqu'il nous faille lester les pieds et tenir les montants vu les bonnes rafales de vent, tandis que Jacques se rince sous a pluie.

Soirée sympa sous les étoiles et sur le viaduc, Ilyas nous a rejoint.
Le lendemain, sous un beau soleil et quelques gouttes d'eau bienvenues pour la fraîcheur, je fais les deux parcours.
Il faut compter 1 h 45 pour le A et 3 h pour le B.
Une longe crollée (réglable) est bien pratique pour le final et sa main courante remontante plutôt sportive, que je fais avec les aboiements d'un p**** de chien qui résonnent sous la voûte : un petit ukrainien le tient en laisse pendant qu'il regarde sa maman prendre un (mauvais) cours d'escalade.

En fin d'après midi, au moment de ranger le matos, il a là un truculent personnage, portant le béret et une grande moustache blanche. C'est José Leroy, qui a bien connu Georges Maingonnat, le fondateur du SC Chablis.

José est un inconditionnel de la spéléo en Cantabriques où il retrouve régulièrement Guy Simonnot et les Degouve, loge l'hiver chez un ami, juste à côté de la maman de Maritxu. Il a trouvé dernièrement une grotte, juste à côté du monument sur le col d'Ason, et qui déjà accuse un bon kilomètre de développement, de direction générale vers la cascada "Nascimiento del Ason".

Il m'annonce une triste nouvelle, le décès d'un pote spéléo : Marc Séclier, du SCP.

Bref, à part cette annonce tragique, ce fût une chouette édition, surtout pour ceux ayant échappé à l'orage et qui a réuni une bonne quarantaine de participants.

Laurent

haut de page

Carrière a treuil

Article publié par B. BOUCHARD le mardi 07 juin 2022.

miniatureZoom

Cela fait plusieurs mois que nous parlions de cette carrière dans le Sénonais avec un magnifique puits d'une quarantaine de mètres de profondeur et c'est ce vendredi 3 juin à 17h que le rendez vous est donné avec Jérôme.
Nous passons 1h à chercher l'entrée dissimulée sous des tôles.
1 fois le trou trouvé et le passage nettoyé des plus gros pavés instables, nous équipons la tête du puits et descendons dans un boyau qui s'élargit au fur et à mesure de la descente
Nous prenons quelques photos, il est temps d'entamer la remontée.

haut de page