Activités du Spéléo-Club de Chablis

Quelques activités, parmi tant d'autres, du Spéléo-Club de Chablis.
Pour être informé en temps réel de la publication de nouveaux articles, utilisez notre fil RSS !

Grotte de l'Entonnoir

Article publié par B. BOUCHARD le samedi 16 septembre 2017.

miniatureZoom

Découverte de la spéléo pour Jean-Samuel, gâté pour cette sortie ou alterne passage bas, galeries, boyaux glaiseux, oppositions glissantes et laisses-d'eau. Nous en profitons pour faire quelques photos de la faune cavernicole de cette cavité, toujours aussi riche : Caecosphaeroma, Niphargus, Arachnides, Isopodes terrestres (Androniscus (Dentigeroniscus) dentiger), gastéropodes, collemboles, diptères, lépidoptères, Tricoptères et Myriapodes… Et nous découvrons également des Hyménoptères (Ichneumonidae), une grosse vingtaine d'individus dans les plafonds de la cavité. A cela s'ajoute des chiroptères (petits et grands Rhinolophes).

haut de page

Grottes de Saint-Moré

Article publié par B. BOUCHARD le dimanche 10 septembre 2017.

miniatureZoom

Nous partons en matinée de Saint-Moré sur le GR13 qui monte sur le dessus des grottes d'Arcy-sur-Cure, pour présenter à Mélanie la barre rocheuse des grottes de Saint Moré que l'on voit de l'autre côté de la Vallée, puis les grottes d'Arcy.
Après un pique-nique, nous attaquons le sentier des grottes de Saint-Moré, et après avoir fait le tour sur le plateau, nous redescendons sur la Roche Percée. Là, nous retrouvons Lionel qui conduit une équipe OVS dans la cavité. Nous prolongeons notre périple par la grotte du Père Leleu, puis celle de Nermont. Nous continuons par la visite des nombreuses petites cavités qui longent le chemin.
Retour en soirée.

haut de page

Grotte de la Cabonde

Article publié par B. BOUCHARD le lundi 11 septembre 2017.

miniatureZoom

Le 2 septembre, après avoir prospecté le long d'une côte rocheuse à Merry-sur-Yonne, des petites cavités déjà répertoriées avaient été vues, mais la plus importante n'avait pas été retrouvée. L'endroit est envahi par des buis qui rendent la progression assez difficile.
Nous y retournons ce vendredi et, à force de chercher au pied des rochers, nous finissons par retrouver la grotte de la Cabonde, qui, avec son grand porche, ne pouvait pas passez inaperçu.
La falaise se prolonge, mais les buis en rendent l'accès quasiment impossible. Nous tenterons d'aller au pied en la contournant une autre fois.
Au retour, détour à Chamoux pour revoir (de loin) un trou en falaise.

haut de page

Encadrement Villepot

Article publié par B. BOUCHARD le dimanche 03 septembre 2017.

miniatureZoom

Pour répondre à une demande d'encadrement spéléo de l'amicale des pompiers de Saumur, nous décidons de faire une découverte du gouffre de Villepot.
5 personnes étaient ainsi présentes pour une première descente dans un gouffre. Mélanie, qui venait de nous contacter pour rejoindre le club, était également de la partie. Nous nous retrouvons donc vers 9h30, et, le temps de donner quelques explications, de préparer les équipements individuels, la descente débute vers 10h30. Bruno descend équiper, suivi de Pascal pour assurer l'accueil au premier palier. Loïc et Cédric se charge de la partie extérieure. Après que tout le monde ait descendu le premier puits, Loïc se charge d'équiper en parallèle les puits, en passant par la lucarne. En bas du second puits, à -58 m tout le monde se retrouve à nouveau et nous parlons déjà remontée, mais sans avoir jeté un coup d'œil sur la suite du gouffre.
La remontée des puits se fait tranquillement et surement. Loïc et Bruno se charge du déséquipement et 3h30 après que le premier soit descendu, le gouffre est entièrement déséquipé.
Au dehors, nous retrouvons Sam qui vient nous saluer, nous offrir l'apéro et casser la croûte avec nous.

haut de page

Prospection Merry-sur-Yonne

Article publié par B. BOUCHARD le samedi 02 septembre 2017.

miniatureZoom

En rive gauche de l'Yonne, juste au sud de Merry-sur-Yonne, se trouve quelques cavités. Dans Grottes et Gouffres de l'Yonne (Chabert, Maingonat), il est précisé que l'accès est rendu très difficile par la densité de la végétation composée essentiellement de buis touffus. Cet accès se fait, normalement, à partir de la Ferme de la Tour, donc au nord des affleurements.
Je démarre la prospection à l'opposé, soit 1 km au sud-ouest.
Si au début la balade dans la forêt est assez facile, et les rochers et affleurements visités peu passionnant, rapidement, la végétation se densifie et complique de plus en plus la tâche de prospection. Je finis par remonter difficilement sur le plateau où je retrouve un sentier que je suis jusqu'à proximité de la Ferme de la Tour. Je redescends dans les rochers, au milieu des buis et autres fourrés et après avoir aperçu 3 ou 4 cavités, je décide de faire demi-tour...
La vue sur la vallée de l'Yonne et Châtel-Censoir, est remarquable !
En repartant, je fais de la prospection en voiture et m'aperçois qu'à Chamoux se trouve un curieux, trou type conduite forcée dans les rochers, que nous n'avons jamais visité. C'est dans le fond d'un jardin : il faudra trouver le propriétaire. Dans les bois, grâce à des coupes récentes, je repère deux belles dolines que je n'avais encore jamais vues. Quand aux côtes qui longent le ru, de Châtel à Asnières-sous-bois en passant par Chamoux, il y a du travail de prospection à réaliser !

haut de page

Camp Explo Coume

Article publié par O. WILLEFERT le samedi 09 septembre 2017.

miniatureZoom

Vendredi 18 : Arrivée de la famille Ranninger ainsi que de nos deux Québécois au Gîte d'Estadens

Samedi 19 : Arrivée de Laurent, Olivier et Loïc, nous sommes donc 9 pour déclarer officiellement ouvert le Camp Coume SCC 2017 !

Dimanche 20 : Journée pratique de l'équipement pour Nico, Julie et Martin, nous avons pour cela sélectionné 2 cavités : le Gouffre des Indomptables et le Gouffre Cécile, avec pour objectif, 2 équipes qui se croisent à la salle du TdV.
L'exercice comprend la constitution par nos trois stagiaires d'une fiche d'équipement à partir des topos de ces 2 cavités. A l'issue, les kits sont constitués.

L'équipe 1 comprend Julie et Martin, encadrés par le Kro, rentre dans le Cécile à 11H00, avec 3 kits. Julie équipera la première partie, Martin prendra le relai au puits de la Lucarne. Nous nous arrêterons à la salle à manger (~ -80m) ou nous établirons une jonction à la voix avec le Spock situé en contrebas dans la salle du TdV, avant de remonter.
TPST : 6h00

L'équipe 2 comprend Nico, encadré par le Spock, entre dans la cavité vers 12h15 (mais ou sont donc les spits ???) et en ressortirons à 17h15.
TPST : 5h00

De retour au gite, exercice de correction des fiches d'équipement, et nous constatons que l'évaluation des longueurs de cordes était plutôt bon.

Lundi 21 : Spock nous fait découvrir la cavité qu'il explore depuis quelques années, le CH22, ou Gouffre de l'Apesanteur. Pour le moment, il bute à -217 m.
Nous sommes 6 à participer à cette sortie : Laurent, Spock, Julie, Martin, Nicolas et Loïc.
Spock et Laurent réaliseront une escalade artif vers -100 pendant que le reste de l'équipe découvrira cette très belle cavité.
Entrée : 11h00 Sortie : 15h30 TPST : 4h00

Mardi 22 : Sylvestre se joint à nous pour une incursion dans Pène Blanque, jusqu'à la salle du Dromadaire. Delphine et les enfants nous accompagnerons dans la galerie d'entrée. Nous échappons ainsi à la journée la plus caniculaire de la semaine, bien au frais dans notre trou.
Marche d'approche : 50' Entrée : 12h00 Sortie : 19h00 TPST : 7h00

Mercredi 23 : Orage et pluie durant la nuit associée à des velléités de repos de l'équipe font que le programme sera allégé.
Le matin, Spock et Loïc partent repérer des trous autour d'Estadens, et, l'après-midi, l'équipe prend la direction des carrières de Belbèze afin pratiquer du décrochement d'équipier pour les grands et pour initier les enfants à la progression sur corde, à noter dailleurs une belle faculté de progression de leur part.

Jeudi 24 : Traversée Gouffre de la Fraternité – Gouffre Raymonde au programme. Nous sommes pour cela accompagnés par Sylvestre et Barnie.
Spock et Loïc entrent par le Raymonde et le reste de l'équipe par la Fraternité, ils auront le plaisir de descendre le magnifique P80 plein pot que nos 2 compères devront eux , remonter …
La progression dans la « couverture écossaise » est rendue difficile par une multitude de passages étroits et des parois qui « accrochent », mais nous sommes guidés par un courant d'air marqué.
Les 2 équipes se croisent à la salle de « l'échangeur » dans le gouffre des deux Jean-Paul, pour un casse croute bien mérité. A la sortie de la doline d'entrée du gouffre de la Fraternité, nous sommes accueillis par un beau soleil, des chevaux et un paysage magnifique.
TPST : 6h00

Vendredi 25 : C'est déjà le départ pour la famille Ranninger, et nous allons laver le matériel avec le reste de l'équipe, avant que Julie et Martin nous quittent également.

Spock et Loïc profitent de la fin de journée pour aller randonner sur le plan de Liet, mais ces satanés Patous nous empêchent d'aller ou nous souhaitons.

Samedi 26 : Spock et Loïc retournent au CH22 afin de réaliser d'autres escalades en suivant le courant d'air. Malheureusement sans succès.
Entrée : 10h00 Sortie : 14h00 TPST : 4h00

En conclusion, encore un camp super sympa avec une bonne spéléo, une belle équipe de copains et des bonnes bouffes ...

haut de page

Balade spéléo icaunaise

Article publié par B. BOUCHARD le mercredi 30 août 2017.

miniatureZoom

En ce mois d'août trop chaud ou trop pluvieux, voici quelques incursions rapides de l'été :
12 août : prospection côté Merry-sur-Yonne et Châtel-Censoir. Arrêt sur une petite grotte en bord de route, très visible mais peu profonde. Sur Châtel, balade pour rejoindre des rochers aperçus de loin, mais on se perd dans les taillis. Rien à signaler. Retour par Brosse pour une photo de la roche Creuse avec ses habitants... (quelques vaches qui recherchaient de l'ombre).
14 août : repérage du côté de Nuits-sur-Armançon où un mégaprojet éolien pourrait voir le jour. Quelques affleurements rocheux en bordure des plateaux, mais rien de bien passionnant.
17 août : après balade en canot sur la Cure, petit tour dans les grottes de Saint-Moré et observation de petits rhinolophes, de paons du jour perdus par-là, ainsi que d'un Alucita hexadactyla (ou Ornéode du Chèvrefeuille). Sympa.
20 août : prospection du Cotat de Gouet à Voutenay. Quelques beaux rochers, un pont rocher qui tient par miracle, un boyau trop étroit pour que l'on s'y intéresse, et donc rien de bien intéressant.

Bref, une spéléo d'été pas très fatigante.

haut de page