Activités du Spéléo-Club de Chablis

Quelques activités, parmi tant d'autres, du Spéléo-Club de Chablis.
Pour être informé en temps réel de la publication de nouveaux articles, utilisez notre fil RSS !

Carrière souterraine de Courson-Les-Carrières - repérage SSF

Article publié par B. BOUCHARD le mercredi 15 septembre 2021.

miniatureZoom

Il s'agissait de voir si la carrière souterraine de Courson se prêterait bien à une formation SSF telle que prévu le week-end du 2/3 octobre.
C'est le cas avec possibilité d'équiper des verticales, des mains courantes et de faire du brancardage dans de bonnes conditions.
A noter que le niveau d'eau est bien plus bas qu'en hiver, ce qui nous a permis de visiter des zones que nous n'avions pas parcourues. On note la présence de quelques Niphargus dans les parties inondées.

haut de page

Entrainement à l'equipement sur corde

Article publié par L. OFFREDO le lundi 13 septembre 2021.

miniatureZoom

Samedi matin 9H00 : nous nous retrouvons sur les bords de Cure, au pied de la grotte du Père Leuleu, le chemin est très boueux et il y a beaucoup de brouillard.

Objectifs de la journée : enseigner à Geoffrey les techniques d'équipement, en commençant par la Roche Percée. A partir d'une fiche d'équipement réalisée pour l'occasion, Geoffrey sélectionne sa corde, ses amarrages et enkitte, puis nous entamons la marche d'approche dans un décors féérique.
Cette fois ci encore un peu de mal pour trouver l'accès à la cavité : point de repère, quelques mètres après le cairn, et juste avant l'arbre couché, prendre direction la falaise.
Geoffrey équipe comme un chef la main courante sur un bel arbre, puis il confectionne un beau mickey en tête du P15 avant de s'élancer sur son matériel.
Je l'accompagne et nous explorons brièvement la grotte Percée, puis il est déjà temps de remonter, déséquiper puis d'aller piqueniquer à Nermont.

L'après-midi, équipement de Nermont avec fractionnements et pose d'une déviation, là aussi, Geoffrey se débrouille très bien.

16H30, il est déjà temps de tout ranger et de redescendre sur les bords de Cure.

La prochaine fois, nous travaillerons le passage de noeuds et les conversions montée/descente et descente/montée.

Une belle journée.

haut de page

Puits Bouillant

Article publié par B. BOUCHARD le lundi 13 septembre 2021.

miniatureZoom

Sortie à Puits Bouillant pour faire découvrir la rivière souterraine aux nouveaux venus. Tous ne pourront pas être là, ce qui nécessitera une autre sortie
La visite se fait sans grande difficulté et Alain, Bruno, Fredy apportent de nombreuses explications tout au long du parcours.
Loïc réalise quelques mesures d'oxygène dans la cavité.
Retour à l'extérieur vers 11h30.
En après-midi, Bruno et Fredy vont à Beaudemont vérifier l'état du local.

haut de page

REUNION CLUB

Article publié par B. BOUCHARD le dimanche 12 septembre 2021.

miniatureZoom

Réunion de rentrée. Nous accueillons Aziliz, Maxime et Océane, intéressés pour nous rejoindre.
La réunion débute au soleil dans la cour du local, puis la pluie et l'orage nous rattrapent et nous obligent à continuer dans le local.
Après les présentations, Bruno fait un point sur la rivière souterraine de Beaudemont et la cabane de l'ancien captage vandalisée. Des travaux sont à prévoir en plus de la sécurisation du site. Également, un point doit être fait sur la formation secours du 2 octobre et l'exercice du SSF21 qui se tiendra les 8 et 9 octobre. Enfin, des sorties devront être proposées aux nouveaux arrivants.
Après élaboration d'un programme jusque vers la mi-octobre, un bilan des activités depuis juillet est présenté : camps canyon, Diau, prospection, initiation…
Bruno fait enfin état des échanges avec le CEN sur l'éventuelle création d'une RNN Chiroptères dans le sud du département, et des échanges avec des spéléo parisiens en conflit avec un propriétaire sur Arcy-sur-Cure.

haut de page

Rando prospection vallée de Fretoy

Article publié par B. BOUCHARD le vendredi 03 septembre 2021.

miniatureZoom

La vallée de Fretoy est parallèle à la vallée de Festigny (vallée Gouard). Une ballade dans ce coin en juillet avait montrer la présence d'affleurement rocheux, comme on en trouve près de Festigny.
Nous y allons ce vendredi et la remontons à partir de Misery. Plusieurs rochers sont srutés de plus près et révèlent quelques trous de blaireaux : le premier semble se prolonger mais nécessiterait un peu de désobstruction ; le second serait facilement pénétrable en 2 coups de pelles (que l'on n'a pas avec nous) ; l'accès dans le troisième est facile, il suffit juste de se glisser dans le boyau pour se redresser dans une petite salle haute de 2,50 m. D'autres points sont regardés de près. On retournera dans cette vallée.
On a parcouru plus de 10km en aller et retour.

haut de page

Canyon et Via dans le Bugey

Article publié par L. OFFREDO le mercredi 08 septembre 2021.

miniatureZoom

Vendredi 28/08 soir : Arrivée tranquille de Thierry et Isma au camping municipal de Chaley, la nuit sera fraiche et venteuse.

Samedi 29/08 : Loïc et Lucien les rejoignent vers 9H00 du matin, un peu avant que le soleil ne pointe le bout de son nez sur notre emplacement de camping. Il fera beau mais pas trop chaud cette journée.
Ambiance tranquille, nous nous préparons pour aller faire le Canyon de Chaley, la marche d'approche et de retour se fait du camping, génial !
Avant de partir, nous voyons 2 groupes encadrés pas des BE partir du parking, nous les laissons passer devant.

Arrivée au départ du canyon, je trempe mes fesses dans l'eau et là méga choc : l'eau est très froide ! je mesure environ 12°c, cela s'explique par le fait que la canyon est alimenté par une source karstique plus en amont, quel réseau il doit y avoir derrière !
En tous cas, l'eau est limpide et la roche accroche bien.
Nous démarrons notre progression, il s'agit d'un très beau canyon d'initiation, très ludique, avec de belles vasques.
Dans la vasque finale, Lucien et moi plongerons avec un masque pour tenter de retrouver des prises de guerre, la visibilité est correcte au fond, mais nous ne trouverons rien.

Participants : Thierry M, Lucien, Loïc et Ismahen
TP : 2h00

De retour au camping et après une pause bien méritée, nous partons en balade / rando au dessus du village de Chaley, au Rocher du Grand Sangle. la balade est sympa, et même un peu sauvage tant les sentiers sont peu entretenus et envahis par la végétation, de plus un certain nombre de sentiers ne figure même pas sur la carte IGN.
Arrivée au sommet en fin d'après-midi, nous remarquons la présence de spits sur la lèvre de la falaise, sans doute pour atteindre l'entrée de la grotte située en haut de la falaise, sous le Rocher du Grand Sangle.

Dimanche 29/08 : Le matin, nous partons pour le village d'Hostiaz, faire la Via Ferrata de la Guiguette, parcours à dominante horizontale et plutôt aérien, avec vue sur le bourg de Tenay.

Participants : Thierry M, Lucien, Loïc et Ismahen
TP : 2h00

Après un piquenique sur l'herbe nous nous séparons.
Direction la vallée du Rhône pour faire le Canyon du Rhéby. nous trouvons sans difficultés et nous garons sur la place du hameau de Bouis. Après une marche d'approche bien raide, nous arrivons au départ. Il y a un débit idéal.

Participants : Lucien, Loïc
TP : 1h30

et il est déjà temps de rentrer pournous deux, Isma et Thierry prolongent leur séjour jusqu'au lendemain.

Merci à Thierry d'avoir organisé week-end très sympatique (séance de rattrapage pour moi qui n'avait pas pu venir au 15 Août) et merci à toi l'Ours Sauvage de nous avoir fait découvrir ce magnifique écrin de verdure qu'est Chaley

Loïc

haut de page

Beaudemont - état des lieux

Article publié par B. BOUCHARD le samedi 28 août 2021.

miniatureZoom

Nous nous sommes donné rendez-vous à 15h00 sur le site de l'ancien captage de Beaudemont pour faire un état des lieux et travaux à réaliser, et en prime, faire une petite descente dans la rivière.
Bruno et Olivier arrive en premier, rapidement suivi par Jérôme et un peu plus tard rejoint par Alain. Sur place, nous sommes consternés : des imbéciles ont saccagé la cabane en jetant de gros galets de silex sur les tuiles. Une centaine sont détruites. Jérôme monte sur le toit pour retirer les tuiles encore en équilibre.
Après un nettoyage des gravats, une petite expertise du verrou, nous nous préparons à descendre, pendant qu'Alain va interroger les voisins les plus proches avant de faire quelques mesures du cabanon.
Nous sommes donc 3 au fond du puits de 67 m et Jérôme et Olivier, qui n'ont jamais visité le site auparavant, partent à la découverte de la petite rivière. Bruno tente quelques photos avec deux spots. Les résultats sont décevants.
Olivier tentera une exploration d'un couloir glaiseux qui, finalement, rejoint le bas du puits.
La remontée des 67 m de puits se fait tranquillement. A l'extérieur, nous nous changeons sous une petite bruine.

haut de page

Sorties dans l'Yonne

Article publié par L. OFFREDO le lundi 23 août 2021.

miniatureZoom

Suite à une conversation téléphonique avec Jean-François, un ancien collègue de travail, ce dernier s'était montré intéressé pour une sortie découverte de la Spéléologie, nous réservons le week-end du 21-22 Août, et pour les cavités, ce sera l'Yonne.

Samedi 21/08 : route vers Chablis afin de prendre le matériel nécessaire (kit d'initiation, casque, cordes), puis nous nous rendons Voutenay sur Cure pour visiter le Grand Souterrain, entrée basse, ramping jusqu'à la salle terminale, puis nous ressortons et entrons pas l'entrée haute jusqu'à la tête du Puits.
première découverte du milieu souterrain.

Après un sympathique Piquenique au magnifique lavoir de Voutenay sur Cure, direction les falaises de St-Moré, nous montons sur le plateau avec pour objectif la Grotte de la Roche Perçée, pas si évidente que cela à trouver avec la végétation estivale. C'est l'endroit idéal pour une initiation sur corde et cela change de Nermont, en plus le départ est confort et on commence par une descente, comme dans une vrai cavité (et la grotte est très jolie).
J'équipe, je teste par une descente / montée, puis j'explique le fonctionnement du matériel à Jeff, il réalise sa première descente / montée (avec une corde d'assurance) sans trop de difficultés, rebelote pour un second tour.
j'en profite également pour nettoyer les spits en place.

Après avoir déséquipé, l'après-midi se poursuit par la parcours du sentier karstique de St-Moré et la visite des grottes situées à la base de la falaise (Vipère, Nermont, Père Leuleu, ..).
Nous terminons par un tour à l'entrée de l'Entonnoir, à noter que la grille d'accès est en piteux état.

Dimanche 22/08 : en début de matinée, nous nous rendons à Mailly le Château avec pour objectif la Grotte du Pertuis : désobstruer l'entrée et descendre le P10. le porche d'entrée est rapidement atteint, puis nous retirons quelques cailloux avant de passer par la gauche, de tomber sur le nid du blaireau qui occupe les lieux, et, après avoir retiré 2 bacs de mousse, je m'engage dans le laminoir et débouche de l'autre coté, quand j'entends du mouvement, l'occupant des lieux est à 1m de mois, il a peur et il se colle au fond de la galerie, pour ma part, ne souhaitant pas de confrontation avec la bête au griffes d'or, je rebrousse chemin et nous décidons d'un commun accord avec Jeff et laisser ce Blaireau tranquille.

Direction donc la Grotte de la Rippe pour y admirer les beaux fossiles, le description d'accès par Bruno est très clair et nous trouvons sans soucis.

Nous terminons l'après-midi par un tour aux Roches du Saussois.

Ensuite, retour au local pour le lavage du matériel avant de retourner sur l'île de France.

Week-end fort sympathique, dans une ambiance estivale.

Loïc

haut de page

Grotte de la Diau

Article publié par B. BOUCHARD le jeudi 26 août 2021.

miniatureZoom

Arrivée la veille sur le parking de la Diau où nous passons la nuit. Nous rencontrons deux guides, avec chacun un client, qui reviennent de la grotte et qui nous confirment que le niveau d'eau est bas.
Le matin, nous nous préparons donc tranquillement à une nouvelle visite, cette fois avec nos baudriers, une corde de 25 m et une autre de 20 m en secours. Pendant nos préparatifs, des groupes de randonneurs partent vers le plateau du Parmelan.
Nous discutons avec un ancien gendarme de Chamonix à la retraite, prêt à partir en rando avec sa conjointe, et qui traitera de monchu (mais avec humour) tous les randonneurs qui partent en montagne. Il parait qu'ils sont faciles à reconnaître, grâce à leurs chaussures, leur sac à dos, et surtout, si la plaque d'immatriculation comporte la croix savoyarde en guise de symbole de la région ! Une chance, nous sommes des «burgundi», et surtout des spéléos, alors, il nous a à la bonne.
Nous montons à la Diau et atteignons assez rapidement le ressaut qui nous avait arrêté lors de notre dernière visite. Nous équipons la vire avec la corde 25 m : il y a une chaîne au démarrage puis des broches, ce qui nous facilite l'équipement. L'échelle est stabilisée avec du béton. En haut nous entrons dans la rivière dont le parcours s'avère assez facile. Pas ou peu d'obstacle, mais une eau froide dans laquelle il faut s'immerger par endroit jusqu'en haut des cuisses ou à la ceinture. Plus loin, nous évitons une eau profonde par une vire équipée par une chaîne. S'il n'y a pas de concrétion, les galeries restent belles à parcourir. Le courant d'air est particulièrement sensible durant tout le trajet, et le froid nous rappelle que nous sommes dans un trou de montagne. Après avoir contourné une belle cascade par des galeries parallèles, nous remontons quelques courtes échelles métalliques (mais en piteux états) pour arriver sur une fissure montante dans lequel un courant d'air ronflant siffle sur nos combinaisons.
Nous décidons de nous arrêter là. D'après la topo, après avoir franchi cette zone étroite et ventilée, on retrouve la rivière. La prochaine fois, on reviendra en équipe, pour une visite prolongée, un repérage des 3 Bétas sur le Parmelan et éventuellement rando ou Grande Vire.
Retour à la voiture, puis nous montons sur le plateau des Glières faire un peu de randonnée (facile). Nous arrivons au parking (immense) vers 17h00, quasi vide, mais après avoir croisé grand nombre de véhicules qui redescendaient dans la vallée. Compte tenu du nombre de visiteurs il vaut mieux éviter l'endroit aux heures de pointe !
Nous passons une nouvelle nuit sur le parking de la Diau. A la nuit tombée, un groupe de personnes redescend de la grotte avec des petits véhicules tout-terrain radiocommandés ! Leur jeu : conduite de mini 4x4 sur terrain accidenté. C'est petit mais ça passe partout, même dans les endroits les plus improbables !

haut de page

Canyon Gorges de Chaley

Article publié par B. BOUCHARD le jeudi 26 août 2021.

miniatureZoom

5 jours passés dans l'Ain pour faire un peu de canyons et initiations canyons.
Thierry, Régis et Geoffrey arrivent le vendredi, Jérôme le samedi, Bruno et Fredy le lundi.
Les enfants de Régis et Jérôme sont présents, soit en tout 14 personnes au camping municipal de Chaley.
4 journées de canyon, une rando, mais également massage Thaï, Yoga, quelques bouteilles vidées et bonne rigolade.
Le mardi, c'est la séparation, avec retour à la maison, sauf pour Bruno et Fredy qui prendront la route le mercredi pour se diriger vers la Haute-Savoie.

Le 17 :
Régis, Bruno, Fredy, Jérôme : descente du canyon de Chaley.
Nous partons le matin, à pied du camping pour faire ce petit et joli canyon d'initiation : toboggan, petite cascade, boyau aquatique, saut dans des vasques. Régis initie Jérôme à l'équipement.
Après être sorti de la dernière vasque, nous croisons Florian Olivier (voir sur CIMALP), en canyon en famille et qui recherche sa GoPro certainement au fond d'une vasque.
Le 18, tout le monde repart sauf Bruno et Fredy qui font une rando sur les hauteurs de la vallée. Au retour, recherche de la GoPro perdu : retour bredouille, si ce n'est 2 bouteilles de gaz et une boite de conserve rouillées, ainsi qu'une cuillère.

haut de page