Activités du Spéléo-Club de Chablis

Quelques activités, parmi tant d'autres, du Spéléo-Club de Chablis.
Pour être informé en temps réel de la publication de nouveaux articles, utilisez notre fil RSS !

Désobstruction au Crot Canat

Article publié par B. BOUCHARD le dimanche 11 juin 2017.

miniatureZoom

Retour à la grotte du Crot Canat après la visite du week-end dernier avec 2 objectifs : désobstruer un boyau qui s'ouvre à une vingtaine de mètres de la grotte et aller au fond du trou pour voir si des travaux sont à envisager.
Loïc rouvre le passage dans le Crot Canat (les blaireaux ayant remué un peu la terre) pendant que Pascal, Denise et Bruno désobstruent le boyau.
De la terre et quelques pierres sont enlevées, avec l'aide de Loïc qui finit par nous rejoindre. On peut se glisser dans une ouverture de 0,60 x 0,60 pour voir le boyau bas se faufiler entre la roche. Bof, peu d'espoir par là.
Nous repartons dans le Crot Canat qui a belle allure. Au fond, le boyau se dédouble : il file sur la droite mais il faudra gratter pour passer ; à gauche il part dans une petite galerie jusqu'à un cul de sac, mais avant d'arriver au fond, une sorte de cheminée déclive mériterait que l'on s'y intéresse un peu.
Ce sera pour une autre fois.

haut de page

Entrainement en Falaise

Article publié par L. OFFREDO le dimanche 11 juin 2017.

miniatureZoom

Séance d'entrainement aux falaises du Rocher du Parc à Mailly le Château. 2 grands voies sont équipées avec une partie en main courante. Parallèlement, Loïc explique les techniques d'équipement Canyon à Bruno et Fredy (main courante, descente débrayable, rappel de corde).

haut de page

Grotte de la Roche Godin et prospection

Article publié par B. BOUCHARD le lundi 05 juin 2017.

miniatureZoom

La grotte de la Roche Godin est une petite grotte qui, malgré ses dimensions et son exploration sans difficulté, n'a jamais été inventoriée par qui que ce soit, et que j'ai découvert totalement par hasard au cours de cette prospection. Quelques traces à l'intérieur montrent qu'elle est connue des gens du coin.
La Roche Godin est une masse rocheuse qui domine l'ancienne RN6, en face du pont qui permet de rejoindre Saint-Moré. Une statue de la vierge domine l'ensemble, qui ne passe pas inaperçu !
C'est en parcourant d'est en ouest la rive gauche de la vallée de Précy, située juste à l'est de Nailly (près de Saint-Moré), que je rejoins la roche Godin et la statue de la vierge. De ce promontoire, le paysage est plaisant, englobant la vallée de la Cure, de la Côte de Char (où s'ouvre les grottes de Saint-Moré) à Voutenay-sur-Cure. En se faufilant dans des sentiers qui marquent le passage de quelques bêtes, il est possible de descendre en contrebas et de suivre assez facilement la première ligne de falaise. Très rapidement, caché par des arbustes, on découvre la grotte : il s'agit d'un porche large de 0,80 m et haut de 3 m. Impossible de rater cette cavité ! L'entrée, longue de 5 m, donne sur un petit rétrécissement qu'il faut franchir à quatre pattes et en se hissant sur 1 m. Derrière, une petite salle haute de 2 m et longue de près de 3 m donne sur un nouveau rétrécissement. Au-delà se trouve une nouvelle et dernière salle, longue de 2 m et haute de 70 cm. Longue de 12 m, la cavité est très facile à parcourir et il est étonnant qu'elle n'ait jamais été signalée jusqu'à ce jour.
Une fois la topographie terminée, je reprends la prospection de cette zone. Un peu plus loin, se trouve une baume longue de 5 m et profonde de 2 m pour une hauteur de 1 m. Dans un autre endroit, se trouve un renfoncement de quelques mètres de profondeur. Plus bas, dans les autres lignes de falaises, il n'y a rien de particulier à retenir.
Je repars pour parcourir le vau Guiot, où les affleurements rocheux sont nombreux. Quelques boyaux sont aperçus mais leur avenir semble limité.

haut de page

Prospection entre Chatel-Censoir et Avrigny

Article publié par B. BOUCHARD le jeudi 01 juin 2017.

miniatureZoom

En 1986, nous avions déjà parcouru la côte qui s'étend au nord de la Source d'Avrigny (Bruno, Pascal et Thierry Orgel). Nous y avions noté 3 cavités, dont l'une d'elles devait certainement être la grotte d'Auxon signalée par l'Abbé Parat, mais qui, jusqu'alors, n'avait pas été retrouvée.
Retour sur le terrain pour revoir ce site, en partant de Châtel-Censoir et en redescendant vers le sud. Aux premiers affleurements, on trouve des boyaux élargis par les blaireaux. Plus loin, à proximité de l'endroit où les grottes topographiées en 1986 ont été situées (d'après l'inventaire), se trouve quelques affleurements rocheux avec une cavité et quelques boyaux. Mais rien ne correspond aux descriptions des grottes découvertes en 1986 ! La cavité la plus importante ressemble à une sorte de poche circulaire prolongée par des boyaux, dont l'un d'eux laisse passer un courant d'air bien sensible.
En continuant de suivre la côte, je retrouve les 3 grottes déjà inventoriées, mais 500 m plus au sud : il faudra donc revoir leurs coordonnées !
La côte renferme donc d'autres cavités, et un retour sur site, avec une pelle et matos topo, s'impose.
A noter la difficulté d'accéder à l'ensemble du terrain : certaines parties sont grillagées, les chemins sont envahies par les ronces, des arbres se sont effondrés suite aux tempêtes de ces dernières années...
Après un casse croûte rapidement pris aux abords de la source d'Avrigny pour profiter de la fraicheur, je repars vers Lichères, suit la petite vallée du ruisseau de Saint-Gervais, m'arrête par deux fois pour voir des trous en bord de route (accès trop facile mais sans avenir) et je rejoins plus au nord le Côtat de Palotte qui longe l'Yonne. Je descends un vallon qui s'encaisse de plus en plus, jusqu'à un petit pilier rocheux et ébouleux qui semble en garder l'accès. A part ça, rien de bien spectaculaire dans ce bel endroit.
Retour en touriste par Magny puis Merry-sur-Yonne, juste pour apercevoir sur l'autre versant des rochers que je ne connais pas et qui domine la voie de chemin de fer. Prospection pour un autre jour.

haut de page