Archives

Camp Ardéchois des anciens du club

Article publié par B. BOUCHARD le lundi 23 avril 2018.

miniatureZoom

Arrivée le 7 mars au soir pour Alain, Bruno, Denise, Fredy, Laurent, Mélanie et Pascal : le camp des anciens démarre ! Nous nous retrouvons dans 2 mobil homes au Domaine d'Imbours près de Larnas : en confort, on a connu mieux. Le temps est gris, il pleuvine et la pluie ne nous lâchera pas de la semaine, mercredi étant la pire de toutes. Denise n'a pas la grande forme : vraisemblablement, elle est sur une sortie de grippe ou une grippe en cours… Mélanie est la seule petite « jeune » de ce camp.
Le samedi soir, après l'apéro et un bon petit repas, nous nous retrouvons à 5 autour du jeu JENGA. La tour est bien belle avant son effondrement.
Le dimanche matin, après avoir été faire un tour vers un moulin transformé en centrale électrique, nous allons chez Claude que nous retrouvons vers midi : super accueil, retrouvailles plaisantes, et histoires d'anciens que Mélanie découvre au fur et à mesure qu'elles sont énoncées. Apéro, chapon, châtaignes d'Ardèche et girolles. En après-midi, sur les pas de Claude, nous allons à la découverte des dolmens. En soirée, gratin de nouilles et diaporama où nous retrouvons les bouilles de chacun ou d'autres anciens d'il y a 40 ans (Maingonat, Lacas, Castin, Michel (Benjamin), Sterlingot, Dressler, Kieffer, Souchet, Madelein, Patte, Vinay, Claude et Claudine Poète et leur mère, Colette Descaves, Desiles, Poïpoï, Orgel, Surugues, etc.)… Vers 1h30, nous retournons vers nos mobil homes.
Lundi nous repartons à nouveau chez Claude, mais auparavant nous allons tous les 7 descendre dans le Réméjadou (1h30), cavité facile se présentant comme un beau puits donnant sur un cours d'eau. La suite se trouve derrière des siphons. Le midi, Claude nous a préparé un excellent bäkeofe et tout le monde se régale. Mais il pleut toute l'après-midi et nous restons enfermés pour un nouvel échange de photos, discussions diverses et un peu de repos. Il est temps de rentrer.
Mardi, un peu de spéléo sérieuse : nous attaquons la traversée Gouffre Despeysse / Grotte de Saint-Marcel. Il nous faudra 7h00 à 7, équipement des puits compris. La traversée ne pose pas de grande difficulté, les fléchages ont été améliorés. Au pied de la « Grande Cathédrale » (donc sous la zone touristique) nous assistons au son et lumière de la visite guidée. Nous remontons jusqu'aux barrières pour échanger avec quelques touristes amusés par notre présence. La guide ne nous remarque même pas ! A la sortie, Alain, Bruno, et Pascal enchaînent courageusement avec le déséquipement de Despeysse (1h30). La remontée est un peu difficile…
Mercredi, temps pourri toute la journée. En matinée, nous jouons à Explo, le jeu de stratégie « spéléo », la règle du jeu à la main pour bien comprendre ce que nous devons faire. On ressort tous vivants du réseau ainsi construit mais le décompte de points montre que nous sommes de piètres explorateurs. L'après-midi est tranquille sous la pluie, avec quelques visites touristiques dont la grotte de Saint-Marcel pour Alain, Laurent, Denise et Mélanie. Christine et Cédric arrivent en fin d'après-midi. Bruno se sent de moins en moins bien.
Jeudi, la pluie continue. Bruno est malade, et, avec Fredy, décide de rentrer. Alain, Laurent, Cédric, Pascal, Mélanie et Denise décide d'aller visiter la Varade en matinée. En après-midi, visite de la Grotte du Pont d'Arc (reconstitution de la grotte Chauvet) pour Christine, Cédric, Pascal, Mélanie et Denise. Alain et Laurent vont rendre visite avec un hydrogéologue local qui connaît bien l'Ardèche pour échanger avec lui.
Vendredi, le soleil ne veut pas revenir. Bruno et Fredy, de retour dans l'Yonne, sont cloués au lit avec la grippe. Mélanie et Denise quittent l'Ardèche le matin. Alain, Laurent, Pascal, Cédric vont faire une descente à la Grande Combe, puis visitent, accompagnés de Christine, la grotte de la Madeleine.
Samedi, départ pour les rescapés, mais la grippe a eu raison également d'Alain. Pascal et Laurent résistent…
En conclusion :
Malgré une météo exécrable, malgré une épidémie de grippe, ce camp est une réussite très sympa, avec une excellente ambiance et où nous avons eu un vrai plaisir à nous revoir ensemble pour égrener quelques souvenirs… mais aussi, bien au-delà des retrouvailles avec Claude, un vrai plaisir à faire un tel camp et de la spéléo ensemble !